History
 

NOUS JOINDRE :

Telephone

450-242-2704

Email Courriel

 

Infolettre
Inscrivez votre courriel ici et recevez notre infolettre

 

 

 

Histoire

Après que les États-Unis aient gagné leur guerre d’indépendance contre l’Empire britannique et soient devenus un pays souverain in 1776, ceux qui étaient restés loyaux au roi Georges III ne se sentaient pas les bienvenus d’y demeurer. Pour les remercier de leur loyauté, la Couronne leur accorda des terres dans des régions de l’Ontario, des provinces maritimes et des Cantons de l’Est au Québec. C’est ainsi que ces immigrants furent nommés Loyalistes et devinrent parmi les premiers colonisateurs  de la région. Plusieurs des premières familles de Bolton-Ouest étaient d’origine loyaliste et furent parmi les premières à coloniser les Cantons de l’Est. Un de ces pionniers était un loyaliste, Elkanah Phelps. Il s’est établi au Canada en 1807 et est enterré au cimetière Hillhouse à Bolton-Ouest.

Originellement une petite portion du Canton de Bolton (dès 1797), Bolton-Ouest est devenue une municipalité en 1876. C’est une municipalité qui occupe une grande surface, approximativement 4 milles d’est en ouest et 10 milles du nord au sud. Les premières familles de Bolton-Ouest tiraient leur subsistance de la terre et la vallée du Glen ètait principalement composée de pâturage pour des vaches laitières à la fin du 19e siècle. Des photos de cette période, montrant peu d’arbres et surtout des pâturages au pied du Mont Glen, sont conservées dans les Archives de la Société Historique du comté de Brome. Il y avait aussi plusieurs écoles de rang à Bolton-Ouest dont une sur le chemin Brill (maintenant une résidence privée), une sur le chemin Stagecoach, une sur le chemin de Glen à l’intersection du chemin Cousens (elle aussi maintenant une résidence privée) et une sur le chemin Bolton Pass, près du chemin Fuller. Il y avait aussi l’école Duboyce sur le chemin Town Hall où est maintenant située la mairie et où ont lieu les réunions du conseil municipal.

La vie était très différente avant l’arrivée de l’automobile. Ainsi, c’était la responsabilité des propriétaires dont la propriété bordait un chemin de l’entretenir… même l’hiver ! La conception de l’entretien hivernal à ce moment était qu’on n’enlevait pas la neige, on la tassait en l’écrasant. Ceci se faisait grâce à des rouleaux, de bois ou d’acier, tirés par des chevaux. Ces rouleaux étaient utilisés comme des rouleaux compresseurs qui tapaient la neige, permettant aux traîneaux de glisser sur le chemin.  Il était de bon aloi de compresser l’entrée des voisins.

La plupart des ces premières exploitations agricoles s’auto suffisaient. Il n’y avait  ni électricité, ni téléphone, ni automobiles, ni tracteurs. La principale source de revenues venait de la vente du lait des vaches. Les cochons, les volailles et les moutons servaient à la consommation de la famille alors que les chevaux servaient de transport ou pour fournir de l’énergie aux équipements de la ferme. Autant l’énergie humaine et chevaline étaient requises pour exploiter une ferme familiale.

Aujourd’hui Bolton-Ouest se compose de quelques fermes encore exploitées, de résidents à plein temps qui travaillent à l’extérieur de la maison et de résidents saisonniers qui désirent vivre dans un environnement pastoral. Nous sommes des fermiers, des travailleurs, des artistes, des professionnels et des retraités. Nous avons une chose en commun avec les premiers colons loyalistes, ici c’est chez nous et nous devons remercier ceux qui y ont vécu avant nous d’avoir su conserver cette beauté pour que nous  puissions tous en jouir.

 
@ 2013 Municipalité de Bolton-Ouest. Conception et programmation web: malem